Plusieurs échelles existent pour évaluer le risque de chute pour un patient. Ces grilles d’analyse constituent des outils précieux pour le personnel soignant.

Lors des soins, la toute première étape est d’évaluer le patient. Chaque personne a sa propre histoire, sa manière de réagir aux propositions du soignant.

C’est là qu’interviennent les échelles. Elles permettent d’optimiser les interventions. En évaluant précisément le patient, on cible précisément ses besoins et on augmente son observance au traitement. Evaluer permet aussi de guider la pratique.

Une évaluation régulière des risques de chute permet :

  • d’adapter au mieux la prise en charge d’un patient et de proposer des protocoles personnalisés
  • de prévoir au mieux les évolutions possibles du patient, et donc de pouvoir y répondre dans les meilleurs délais, avec une organisation plus fluide des soins.

Pour les soignants, comprendre le patient et appréhender le risque de chute est donc une nécessité. Cela permet d’adapter les actions et l’environnement afin de le rendre le plus sécurisant possible.

Se baser sur l’avis clinique des travailleurs de la santé

Pour évaluer le risque de chute, une autre source d’information précieuse est l’avis clinique des soignants.

Le Collège belge de gériatrie va d’ailleurs en ce sens. Il définit un patient à risque accru de chute :

  • s’il a été hospitalisé à la suite d’une chute
  • s’il a fait une chute au cours des six derniers mois ou pendant l’hospitalisation
  • si les travailleurs de la santé estiment qu’il présente un risque de chute accru

L’empathie et le regard du soignant constituent un trésor !

Évaluer les patients est une vraie compétence infirmière

Paragraphe 1.a
Lire, explorer, faire des allers-retours entre théorie et pratique. C’est aussi ça, l’art des soignants, mettre en œuvre toute une littérature à la lumière des expériences cliniques.

Le système ISA comme réelle opportunité d’affiner l’intuition et l’avis du soignant

Le détecteur de chute ISA va encore un pas plus loin. Il apporte un autre regard, images à l’appui. Revisualiser la chute offre au personnel soignant des données objectives.

L’évaluation gériatrique standardisée (EGS)

Lors de l’évaluation gériatrique standardisée (EGS), les paramètres pris en compte sont :

  • le statut fonctionnel (AVJ/Activités de la Vie Journalière)
  • l’évaluation cognitive
  • l’évaluation de l’humeur
  • l’évaluation visuelle et auditive
  • le statut nutritionnel
  • les troubles de l’équilibre
  • le risque de chute

Traditionnellement, c’est l’échelle de Tinetti qui est utilisée, vu qu’elle conditionne une partie du financement des institutions.

Or, cette échelle ne mesure que les troubles de la marche et de l’équilibre, mais pas directement la chute.

L’échelle de Morse

L’échelle de Morse, par exemple, permet une évaluation spécifique du risque de chute. Elle est rapidement utilisable par le personnel soignant. Sa sensibilité est de 72 à 83 % et sa spécificité de 29 à 83 %.

Six éléments sont évalués dans cette échelle :

  • les antécédents de chutes
  • le diagnostic secondaire
  • les aides techniques (canne, fauteuil roulant, …)
  • la thérapie intraveineuse
  • la démarche
  • l’état mental du patient

L’analyse des vidéos d’ISA permet facilement de mettre en évidence les évolutions du score de l’échelle de Morse.

Par exemple, le seul fait de voir un patient, ayant déjà chuté pendant l’hospitalisation, se tenir aux meubles lors d’un déplacement permet de définir un risque élevé de chute.

Diversifier les échelles pour changer de perspective ?

Il existe plusieurs échelles permettant l’évaluation du risque de chute. Les mettre en place constitue un effort, mais offre aussi un nouveau regard sur les patients.

En tant que soignant, changer de perspective permet de bousculer un peu les habitudes et pousse à regarder ses patients un peu en dehors du cadre habituel (qui se transforme en carcan et nous éloigne de la réalité de notre patient).

La réalité de ce que vit le patient est toujours un peu décalée des certitudes du soignant.

Plus d’infos ?

Lisez plus d’infos sur la prévention des chutes chez les personnes âgées

Lire plus

Implémenter une nouvelle technologie dans son institution

Comment implanter une innovation technologique en santé au sein d’une institution de santé ?

| Blog | No Comments
E-health, IOT… le secteur de la santé se transforme et bénéficie aussi d’avancées technologiques. Toutes ces innovations ont un impact sur l’organisation d’une institution, d’un hôpital ou d’une maison de…
Échelles et outils pratiques pour l’évaluation du risque de chute

Comment mener une évaluation objective du risque de chute ?

| Blog | No Comments
Plusieurs échelles existent pour évaluer le risque de chute pour un patient. Ces grilles d’analyse constituent des outils précieux pour le personnel soignant. Lors des soins, la toute première étape…

Comment éviter les chutes des personnes âgées ?

| Blog | No Comments
Dans une maison de repos de 80 lits, 400 chutes surviennent annuellement en moyenne, dont 2/3 ne sont pas documentées ou simplement pas connues. Comment éviter cela ? Quelles solutions…

MintT propose, en téléchargement, une série d’outils pour la prévention des chutes, pour la formation du personnel soignant ainsi que de la documentation sur le détecteur de chute.

Page de téléchargement

Avez-vous encore des questions ?

Contactez-nous